Les nouveaux modèles TPI de KTM

Un système d’injection électronique TPI (Transfer Port Injection), un dispositif tout à fait unique sur une moto 2 temps de course. Ce système breveté (à deux injecteurs montés sur les transferts du cylindre) rend le moteur beaucoup plus souple et beaucoup plus sobre, ce qui n’est pas un mince exploit sur le plan technologique.

Le moteur à injection TPI est pourvu d’un corps d’injection de 39 mm mis au point par Dell`Orto. La quantité d’air qui entre dans le moteur est régulée par un papillon relié à une came (à deux câbles)…Le moteur à injection TPI est pourvu d’un corps d’injection de 39 mm mis au point par Dell`Orto. La quantité d’air qui entre dans le moteur est régulée par un papillon relié à une came (à deux câbles) contrôlée par la commande des gaz au guidon. Par ailleurs, un capteur de position de clapet d’étranglement communique le débit d’air à l’unité de contrôle, tandis que le ralenti est géré par la vis du bypass. Le dispositif de démarrage à froid ouvre un circuit bypass afin d’apporter le surplus d’air nécessaire aux démarrages à froid. L’huile prélevée par la pompe à huile transite par la pipe d’admission avant d’être mélangée à l’air entrant afin de lubrifier les paliers de vilebrequin, le cylindre/piston, etc.

Les heureux propriétaires d’une KTM TPI pourront désormais se passer du traditionnel pré-mélange huile-carburant propre aux 2 temps. Une pompe à huile électronique fait circuler l’huile…

Le système de gestion du moteur (EMS) des modèles TPI dispose d’une unité de contrôle située sous la selle. Le calage de l’allumage est calculé par l’unité de contrôle. La quantité précise de…

keyboard_arrow_up